le jus de persil

Une botte de persil (140g) : 80 ml de jus

Le persil est très communément utilisé en cuisine. C’est une plante aromatique et médicinale (voir par exemple ici) On retrouve deux persils dans le commerce : le persil plat et le persil frisé. On hache plus volontiers les feuilles que les tiges fibreuses.

C’est le persil plat qui donnera le plus de jus. Malheureusement c’est celui qu’on trouve le moins facilement en magasin bio.

Quand je fais du jus de persil, j’extrais en premier lieu le jus des branches, les feuilles me serviront peut-être ailleurs.

Parfois c’est toute la botte de persil qui vieillit dans le  frigo et se flétrit. Avant de le voir flétri et condamné, j’en fais du jus et si j’en ai trop, je le congèle dans des sachets à glaçons ou dans quoi que se soit qui puisse compartimenté le jus. C’est une façon de le conserver. Dès que j’en ai besoin je retire un glaçon du congélateur et l’écrase sous une fourchette, il se décongèle alors rapidement, pour mettre en fin de cuisson dans une soupe, dans une vinaigrette, etc. On peut aussi le conserver en rajoutant de l’huile par dessus si c’est pour l’utiliser en cuisine comme aromate, il tiendra alors plusieurs semaines au frigo, ou en rajoutant un filet de citron si c’est pour le boire.

Du jus on peut le boire, pur (brrrr) ou mélangé. Mais on peut aussi l’utiliser sous forme de jus pour aromatiser un plat. Il n’y a alors plus de fibres sous la dent et son parfum se diffuse instantanément dans toute la préparation.

Une qualité du jus de persil, qui a dû en surprendre plus d’un, c’est qu’il durcit instantanément. Pour qu’il récupère son aspect liquide il faut simplement retouiller dedans. Sous forme de jus donc le persil peut faire fonction de gélifiant. Je l’utilise par exemple pour monter une mayonnaise.

Publicités

3 commentaires

  1. Bonjour,
    La saison de la rhubarbe a commencé. J’aimerais savoir si le jus de rhubarbe extrait avec le jazz Max peut-être consommé cru (en limonade par exemple)
    Je vous remercie.
    Annie

    • On m’a déconseillé de boire le jus de rhubarbe parce que, crue, elle contient beaucoup d’acide oxalique, puissant toxique.
      Comme avec toutes les matières fibreuses, on obtient beaucoup de jus avec un extracteur. A partir du jus alors je fais de la gelée, ce qui me rend la tache plus rapide puisqu’il ne faut plus peler les tiges, elles seront éjectées avec les déchets. Je rajoute 40% de sucre et un fin filet de citron (par réflexe, est-ce bien nécessaire?) et hop sur le feu. Une fois portée à ébullition j’y ajoute du marmello (un gélifiant bio à base de pectine. J’en met plus que conseillé puisque c’est fort liquide), je baisse le feu et je tourne constamment. Il ne reste plus qu’a empoter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s