Bonbons de fruits

Suivant le mode de la pâte de coing, il est possible de réaliser toutes sortes de pâtes de fruits avec l’extracteur. En fin de compte,nous voilà avec des bonbons maison, que vous pouvez réaliser sans sucre si désiré.
Pour la gélification, j’utilise du Marmello confi-magique, trouvé facilement en Belgique dans tous les magasins bio, il reste un grand absent des étals en France… Ce gélifiant, non estampillé « bio », est dit naturel et sans conservateur et permet de faire des confitures avec peu ou sans sucre. Il est composé de pectine. Je n’ai jamais utilisé d’autres gélifiants du commerce, mais j’ai bien essayé l’agar-agar comme substitut, et malheureusement ça ne rend pas du tout l’effet escompté. Il en ressort une espèce de purée grumeleuse, rien à voir avec la pâte translucide et liquide qu’offre la pectine.

Pour faire les bonbons :

Extrayez le jus d’un ou de plusieurs fruits selon l’arôme recherché. J’y ajoute d’office un peu de citron pour aciduler le goût. Faites cuire ce jus dans une casserole, sans couvercle, de façon à ce que l’eau s’en évapore. Pour 500ml de jus d’ananas par exemple, il a fallut 45 minutes d’ébullition. Lorsque le jus s’est déjà bien évaporé, ajoutez le gélifiant suivant les conseils indiqués sur le paquet. Calculez les doses sur base de la quantité de jus de départ et non après évaporation. Mélangez et laissez encore le jus s’évaporer. Soyez vigilant à la fin de la cuisson, lorsque le jus devenu épais est sur le point d’attacher le fond de la casserole. Passez une cuiller en bois fréquemment et lorsque celle-ci laisse une traînée apparaitre dans le fond, la pâte est prête. Ensuite prenez un plat et recouvrez-le de papier sulfurisé. Ensuite versez la pâte encore liquide sur le papier cuisson. Il se figera assez rapidement. IMG_5734
La tradition veut que cette pâte soit séchée encore quelques temps avant d’être parfaite, à la manière de la pâte de coing.  J’ai jamais bien compris cette technique et je n’en ai pas la patience, je trouve ces bonbons déjà très présentable. Je la découpe en cubes.
Je les conserve dans un récipient hermétique au frigo. Pour la sécher plus rapidement on pourrait  saupoudrer de sucre impalpable.
Cela me fait d’ailleurs penser au gingembre confit, qu’il me tarde d’essayer!  J’imagine que ça va encore être un jeu d’enfant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s