Extracteurs de jus verticaux

Si vous êtes en quête d’un extracteur et que vous vous tâtez entre un extracteur vertical ou horizontal, je vous encourage à lire le compte rendu de Taty Lauwers sur son blog. (le résumé et les tests)

Soyons clairs sur mes intentions : je promeus les extracteurs de la marque Jazz depuis longtemps. C’est une partie de mon travail… Les plus connus et mes chouchous, ce sont les Jazz Max et Jazz Alto. Pourquoi? Parce que ce sont clairement les plus pratiques pour un usage quotidien.

Depuis 2008, la marque d’extracteurs Jazz a sorti un extracteur vertical. J’étais très enthousiaste au début, et je me suis vite ravisée après avoir fait les premiers tests. Dorénavant, et bien que je continue à tester nombre de nouveaux modèles verticaux, j’encourage encore à acheter les horizontaux.

Mais promis, dès que je recevrai un modèle vertical pratique, pas trop cher, et surtout facile à nettoyer, je vous en ferai part.

on voit à peine le jazz derrière le moteur du vertical.
on voit à peine le jazz derrière le moteur du vertical.

IMG_5106La première remarque que j’entends en démo (dans les magasins bio) concerne l‘encombrement de l’extracteur horizontal. Préoccupation justifiée, les places coûtent souvent chères sur le plan de travail. Voici une photo prise de haut qui montrent que l’encombrement des blocs moteurs est pareil lorsque les accessoires de l’horizontal ne sont pas montés (en général en train de sécher à côté de l’évier chez moi).

Le deuxième argument concerne la plus large ouverture des verticaux. C’est vrai… Ça donne l’impression qu’il faut moins couper. Sauf que, sur ceux que j’ai essayé, si vous ne coupez pas certains aliments durs, comme des carottes par exemple, il arrive que l’appareil se bloque. Super. Faut démonter, retirer, recommencer… Bof bof. Quant aux légumes à fibres et à feuilles, ils s’enroulent autour de la vis et tournent fous. Aucun résultat du coup. On a l’impression de revenir à l’ère des centrifugeuses.

J’ai entendu des vendeurs vantés la rapidité de nettoyage des verticaux. Pardon? Je crois que c’est une invention poudre aux yeux imaginée par de bons commerçants. C’est une astuce de nettoyage/rinçage qu’ils ont inventé pour éviter de montrer la réelle galère. Mon dieu ce filtre!

Dans le même genre d’invention, est apparu l’argument de la très basse vitesse de rotation… Ou Comment retourner à son avantage ce qui trahit en fait une diminution de la qualité… et ceci vaut pour certains verticaux comme pour certains horizontaux, mais je continue sur ma lancée… Explications : pour diminuer les coûts (je suppose) nombreux moteurs ont perdu en puissance. On est passé de 200w (Jazz Max/uno/Alto p.e.) à 150w. On peut lire sur certains sites quels sont les atouts d’un tel changement, tel que « dorénavant il consomme moins », comme si cela avait été l’effet recherché. Heureusement que je partage ma vie avec un ingénieur pour m’expliquer l’absurdité de tels propos. Car au contraire, c’est parce qu’ils ont baissé la puissance du moteur qu’ils ont du baisser le nombre de tours minute pour assurer un couple efficace. Ce qu’il faut retenir c’est qu’en baissant la puissance, ils ont surtout baissé la robustesse de l’outil et ses performances.

Le nombre de tours/minutes : petit rappel. Les blenders ou centrifugeuses tournent entre 2000 et 10000 trs/min. La révolution des extracteurs étaient d’extraire le jus ou de broyer sur le mode du pressoir manuel, et non plus basé sur la vitesse de rotation mais sur la puissance du moteur et la robustesse des matériaux. C’est donc un mécanisme d’extraction différent. Mais au sein des mécanismes d’extracteurs, il n’y a pas de différence réelle entre 40/60/80 ou même 120 tours par minute… Le principe est qu’il n’y ai pas de frottement/échauffement avec l’air qu’induisait l’effet centrifuge.
Et certains pourraient même rétorquer qu’avec une très basse vitesse de rotation (40 tours minute par exemple) le jus reste plus longtemps dans le mécanisme et donc s’oxyde plus… Vous voyez, si on cherche on trouve. Visez la qualité et le bon sens. Et méfiance quant aux grands arguments marketing, surtout quand ils sont assenés par des grands groupes qui surfent sur un vague sans vraiment savoir ce qu’ils vendent au fond…

Publicités

Un commentaire

  1. Merci pour cet éclairage !
    Je suis tellement satisfaite de mon jazz max que l’on appelle toujours oscar ….;-) et de ses performances que je ne regarde pas ailleurs !
    Facilité d’usage et d’entretien ….
    Il est toujours agréable et bien intéressant de vous lire.
    À la prochaine ….
    Belle journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s